– Les cloches de Notre-Dame –

P1110772.JPGDepuis hier pour la fête de l’Annonciation et tous les soirs à partir d’aujourd’hui, les cloches de l’église Notre-Dame de Taverny sonnent à 20 h en soutien aux soignants et aux malades du covid19.

Mais connaissez-vous ces demoiselles de bronze qui depuis 1870 accompagnent la vie des Tabernaciens ?

Pour rencontrer ces belles dames, il faudra commencer par monter sous l’impressionnante charpente de l’église, jusqu’au petit clocher du croisillon sud. Le visiteur pourra admirer l’enchevêtrement des poutres, qui n’est pas sans rappeler le toit admirable de Notre-Dame de Paris, hélas détruit lors de l’incendie d’avril 2019.

Arrivés au clocher, les visiteurs admireront les astucieux mécanismes permettant d’actionner automatiquement les cloches (les travaux d’électrification de ces mécanismes furent réalisés en 1947 par les établissements Mamias de Gagny-sur-Oise).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais voici enfin les cloches de Notre-Dame ! Ces trois cloches de bronze sont issues des ateliers François Gousset à Metz. Sur tout le pourtour des cloches, des scènes bibliques sont gravées, ainsi que leur acte de baptême.

Commençons les présentations : Jeanne-Hortense, 1250 kilos, sonne en ré (numéro 2147) ; Lucie-Germaine, 900 kilos, chante en mi (numéro 2148) ; la plus jeune et la plus légère, Marie-Joséphine (750 kilos), sonne en fa# (numéro 2149).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur leurs actes de baptême, on peut lire :

214721482149

En réalité, ces cloches ne furent pas les premières de l’église de Taverny : les deux cloches initiales fondues par les ateliers Gaudiveau en 1768 furent enlevées en 1793, lors de la période de pillage des églises par les Révolutionnaires. On n’en retrouva jamais la trace. Des archives permettent cependant de savoir ce qui était gravé sur ces cloches :

« Seigneur, faites que chaque fois que je sonnerai, incendies, tempêtes, tonnerre, foudre et toutes espèces de calamités s’éloignent, et que la dévotion augmente dans le coeur des fidèles. »

Une prière qui entre singulièrement en résonance avec ce temps de crise auquel Taverny n’échappe pas…

Thérèse Leroy

_______________________________________

Sources :

« Notre Dame de Taverny » de Laure Schauinger, paru en 1998

Travaux de Dominique Pinault, sur la base des archives paroissiales  de l’église de Taverny (consultables également dans la base de l’Association de généalogie de Taverny)

Photos : copyright ACNDT

2 réflexions sur “– Les cloches de Notre-Dame –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s